Travail du sol à faible profondeur, par socs ou par disques ?

Les clients se demandent souvent quelle méthode de travail du sol à faible profondeur est plus avantageuse et efficace du point de vue agronomique. Par socs ou par disques ? Les deux technologies ont leurs raisons, leurs avantages et une riche représentation dans l'offre de machines. Désormais, la tendance est à la destruction mécanique des mauvaises herbes.

Le travail effectué par disques est populaire notamment pour les conditions d'éteuble rapides. La principale exigence est le scalpage en plein de l'éteuble, et ce même en cas de déchaumage à très faible profondeur de 3 à 5 cm. Certains déchaumeurs à disques présentent des problèmes de pénétration, notamment en cas de sol dur et sec. Le plus grand problème est le déchaumage des plantes fourragères vivaces. La solution consiste en une géométrie suffisamment agressive de tous les organes de travail et en une arête sur tout le pourtour des disques, comme cela est le cas chez les déchaumeurs compacts à disques Softer. Softer est la machine de base pour chaque entreprise agricole. Pour un déchaumage à très faible profondeur, nous recommandons d'équiper la machine de roues porteuses.

 

Fig.1 : Déchaumeur léger Softer avec angle agressif des organes de travail, assurant une bonne pénétration du sol et le travail du sol dans des conditions dures.

En version plus lourde, le décompacteur à disques Diskomat est destiné à un travail plus profond, jusqu'à 18 cm, sa construction étant adaptée à ce type de travail, notamment le cadre massif et la protection à ressort. Organes de travail du Diskomat avec angle agressif et disques de 62 cm de diamètre. Normalement, les disques de la marque Farmet sont dotés d'une arête sur tout le pourtour, afin d'assurer une pénétration et un travail de qualité du sol, avec enfouissement simultané des résidus végétaux. Grâce à la géométrie optimale et aux organes de travail rotatifs, les déchaumeurs à disques Softer et Diskomat se distinguent par une résistance faible à la traction.

 

Fig.2 : Le déchaumeur à disques Discomat plus lourd convient parfaitement à l'enfouissement d'une grande quantité de résidus végétaux, par exemple, après le maïs.

Les problèmes rencontrés en général avec les déchaumeurs à disques consistent en « l'effacement » du fond du sol à cause de la même profondeur de travail du sol à l'aide des disques. Ce problème est résolu en utilisant des cultivateurs à dents et à disques.

Fig.3 : Schéma du profil du sol travaillé par un déchaumeur à disques

Fig.4 : Schéma du profil du sol travaillé par un cultivateur à dents

Les cultivateurs à dents sont universels et leur avantage consiste en la possibilité de travail du sol à faible et à grande profondeur jusqu'à 35cm avec un relief irrégulier dans tout le profil. Le sol est travaillé entre les socs à diverses profondeurs et avec diverses intensités, en fonction de la distance des socs. Un travail irrégulier favorise une excellente absorption des pluies et la restauration de la capillarité. Les organes de travail peuvent être complétés par des ailettes qui garantissent un scalpage en plein fiable lors du déchaumage. La société Farmet propose des cultivateurs à dents et des déchaumeurs Triolent, Duolent et Terrix. Ils se distinguent par le nombre de rangées d'organes de travail.

 

Fig.5: Duolent à deux rangées présente une bonne passabilité du sol et des résidus végétaux et une faible résistance à la traction.

Fig.6: Triolent est muni de trois rangées d'organes de travail et c'est le représentant le plus universel des cultivateurs à dents.

Fig.7: Terrix est un cultivateur à quatre rangées de dents. Il travaille le sol de façon très intensive. C'est la machine permettant le plus de combinaisons d'utilisations de divers organes de travail dans les différentes rangées.

La nouvelle combinaison pour le travail du sol à faible profondeur, ce sont les cultivateurs à socs Fantom. Ils associent de façon très efficace les avantages des deux méthodes de travail. Fantom est destiné au travail du sol à faible profondeur jusqu'à 15 cm avec possibilité de scalpage en plein en utilisant les socs. Le sol peut être travaillé de façon très satisfaisante uniquement à l'aide des dents, car l'écartement des organes de travail est de 19 cm seulement; le profil est « arraché » et le sol travaillé sur toute la largeur de travail.

 

Fig.8 : Fantom PRO est le modèle de pointe de la série Fantom. Il permet entre autres le travail sans rouleaux arrière ou la régulation de la pression sur les rouleaux. Les systèmes à serrage rapide des organes de travail et des rouleaux arrière sont très pratiques.

En conclusion, on peut dire que chaque entreprise agricole devrait posséder les deux méthodes de travail, notamment pour des raisons d'alternance des méthodes de travail du sol et d'une plus grande indépendance de la météo.

Avez-vous des questions? Contactez nous.