Farmet Strip-Till est économique, écologique et anti-érosion

La nécessité de cultiver du maïs pour l’ensilage dans des zones pentues porte en soi un risque d’érosion par l’eau.
Farmet Strip-Till est économique, écologique et anti-érosion

La technologie Farmet Strip-Till apporte la solution sous forme de travail du sol en bandes avec possibilité d’amendement qui démontre, cette année encore, ses avantages. Même si le sol est souvent très humide et collant, les machines Strip-Till exécutent un travail de qualité et sans bourrage pour obtenir des bandes parfaitement ameublies.

L’une des possibilités est la combinaison avec une culture dérobée - greening. Par exemple, pour la phacélie, l’on procède au cours du mois de novembre au travail en bandes par le cultivateur Farmet Strip-Till, pour obtenir un écartement des futurs rangs de maïs (70/75 cm) avec possibilité d’amendement par des engrais minéraux dans deux horizons. La profondeur habituelle du travail est de 25 cm, mais peut atteindre 35 cm.

Les rouleaux arrière couchent la phacélie dans l’interligne, mais elle continue de pousser et végète jusqu’au gel, donc jusqu’à la fin de la période de végétation. Les résidus végétaux assurent le recouvrement des interlignes, offrent la protection contre les mauvaises herbes, contre l’érosion par l’eau et le vent et la protection contre l’évaporation de l’eau. Le rang travaillé avec une capacité d’absorption élevée empêche efficacement l’éventuelle érosion par l’eau superficielle.

Le second travail par bandes avec Farmet Strip-Till avec amendement aura lieu en mars l’année prochaine. Les rangs travaillés sont de nouveau ameublis et aérés. Deux semaines après aura lieu le semis de maïs dans des rangs matures et bien chauffés. Les bandes travaillées de façon optimale avec une réserve d’eau souterraine assurent une émergence uniforme et une pousse dynamique de toutes les plantes.

Avez-vous des questions? Contactez nous.